Mort de Cheikh Niass: Le commissaire Ndiaye cracké des vérités

Mort de Cheikh Niass: Le commissaire Ndiaye cracké des vérités

Relevé de ses fonctions,le lieutenant Ahmed Bachir Ndiaye du commissariat de Wakhinane Nimzat a donné sa version des faits ,sur l’affaire de la mort du detenu Cheikh Niass.

Dans une interview accordée au journal Enquête, le commissaire a dégagé toutes ses responsabilités et précise que toute sa famille est en danger.

Par cette occasion, le policier a exprimé son étonnement devant déroulement des choses.

Il a été muté 48h après le décès du detenuet cons(5) jours à son défèrement consecutif à sa période de garde à vue dans les locaux de son service.

Selon lui, en de pareils circonstances la logique voudrait qu’une enquête administrative soit ouverte pour situer les responsabilités.le cas échéant on aurait lui envoyer une demande d’explication.

 »L’enquete administrative qui peut durer entre 1 à 3 mois permettrait de situer les responsabilités dans cette affaire.On devrait me donner une demande d’explication avant de m’entendre devaient le conseil d’enquête qui constitue en quelque sorte ,le tribunal de la police.Tout ceci n’a pas été faite .Ainsi si je suis fautif, je pourrais risquer le déploiement ou une radiation. Rien de ceci n’a pas été fait.ce qui ce passe avec moi est une haine qui ne dit pas son nom.C’est un règlement de compte .Toute ma famille est en danger car celle de la victime pense que je suis l’auteur de la mort de leur fils »,argue t-il dans le journal.

De poursuivre ,le lieutenant estime que les autorités auraient dû attendre les résultats de l’autopsie .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *