Loi sur la commercialisation de l’arachide : Les acteurs exigent des réformes

Loi sur la commercialisation de l’arachide : Les acteurs exigent des réformes


La problématique de la commercialisation  de l’arachide a fait ce jeudi l’objet d’un webinaire organisé par l’initiative Prospective Agricole et Rural.
Une occasion saisie par certains acteurs de la filière pour pointer du doigt les textes qu’ils jugent caducs .Ainsi ,les vives polémiques qui opposent les producteurs  et les transformateurs font penser  au directeur de l’Association Sénégalaise  pour la Promotion du Développement à la Base (Asprodeb),Ousmane Ndiaye , que cette situation est liée au caractère obsolete  des textes régissant  le secteur.
A cette effet ,il exorte le gouvernement à procéder à des réformes adéquates.Outre la réforme des textes ,le directeur général de l’Asprodeb invite les acteurs à travailler en synergie avec le gouvernement pour trouver des mécanismes visant à améliorer la productivité de l’arachide.Ndiaye estime également que l’origine du conflit lié à la fixation du prix découle de la négligence des acteurs à faire une étude préalable sur l’investissement des producteurs . »Normalement ,la fixation du prix devrait reposer sur les dépenses effectuées par les producteurs ,c’est à dire les dépenses qu’ils ont effectuées pour produire un kilogramme  d’arachide  qu’ils peuvent récolter sur un hectare »,dit il ,d’après l’As.
Soulevant différents problèmes ,le paneliste invite les acteurs  de la filière à trouver des solutions concernant le faible rendement de la production arachidière estimé en moyenne à 600 et 700 kilogramme à l’hectare.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *