Camp Pénal de liberté 6 : Les gardes pénitentiaires affirment n’avoir  »rien vu ni rien entendu » lors de la nuit de l’évasion de Boy Djinné

Camp Pénal de liberté 6 : Les gardes pénitentiaires affirment n’avoir  »rien vu ni rien entendu » lors de la nuit de l’évasion de Boy Djinné


 Cinq(5) gardes de l’Administration pénitentiaires au quartier de la haute sécurité du Camp Pénal de liberté 6 ont fait face ce mercredi aux enquêteurs du Commissariat Central de Dakar.
Au cours de cette interrogatoire menée par des hommes de la Sûreté Urbaine(SU) ,cinq(5) gardes disent n’avoir rien vu ni rien entendu dans la nuit du dimanche dernier.Des affirmations qui ont été très vite rapporté au Procureur de la République qui suit de près l’affaire, nous apprend l’Observateur dans sa parution du jour.
D’ailleurs d’autres gardes pénitentiaire des autres secteurs seront entendus par les enquêteurs de la Sûreté Urbaine ce jeudi.Jusque là, les autorités urbaines restent convaincues que le fugitif Baye Modou Fall a bénéficié un soutien intérieur ou extérieur, vu la configuration des lieux. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *