Cambodge: L’ancien chef de prison khmer rouge Douch est mort

Cambodge: L’ancien chef de prison khmer rouge Douch est mort

Le commandant des Khmers Rouges connu sous le nom de « Douch », qui fût le principal tortionnaire et le chef de la sécurité du régime, est décédé mercredi à l’âge de 77 ans, a indiqué le porte-parole du tribunal spécial cambodgien qui avait jugé Douch coupable de crimes contre l’humanité et génocide en 2010.

Douch a dirigé le centre de détention et de torture Tuol Sleng, dit « S-21 », situé dans la capitale Phnom Penh et où au moins 14.000 Cambodgiens ont été tués à la fin des années 1970.

Kaing Guek Eav, de son vrai nom, fût le premier dirigeant khmer rouge à être jugé par le tribunal soutenu par l’Onu pour son rôle au sein du régime génocidal responsable de la mort d’au moins 1,7 millions de personnes entre 1975 et 1979.

Le porte-parole des Chambres extraordinaires des tribunaux cambodgiens (CETC) a déclaré que Douch était mort à 00h52 (17h52 GMT mardi) à l’hôpital de l’Amitié khméro-soviétique de la capitale. Neth Pheaktra a indiqué ne pas pouvoir donner de détails sur la cause du décès.

En 2010, les CETC ont jugé Douch coupable de génocide, torture et crimes contre l’humanité à la prison de Tuol Sleng, qui était au préalable un lycée et est désormais un mémorial. Douch fût condamné deux ans plus tard à une peine de prison à perpétuité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *