Câbles du TER Sectuonnés: le procureur de la République parle d’actes de terrorisme et menace

Câbles du TER coupés: le procureur de la République parle d’actes de terrorisme et menace

Apres le Directeur de l’Apix Mountaga Tall qui parle de sabotage de la part de « personnes mal intentionnées dont le but n’était pas que de voler », le procureur de la République s’est aussi exprimer sur l’affaire des câble coupés du TER.

Dans un communiqué rendu public ce mardi 10 mai 2022, le chef du Parquet annonce avoir « donné des instructions à la Section de Recherches de la Gendarmerie de mener toutes les investigations utiles pour d’élucider toutes les circonstances de ce méfait, d’en rassembler les preuves et d’identifier le ou les auteurs »

Le procureur affirme que « Ces actes qui mettent en danger la sécurité et la vie des usagers du TER ainsi que l’outil de transport et les installations techniques relèvent d’une gravité extrême, susceptibles d’être qualifiés d’actes de terrorismes, de destructions, dégradations et dommages criminels de véhicules de toutes sortes visés par les articles 279-1, 407 et suivants du Code Pénal outre qu’ils menacent la liberté de circulation des populations »

Il informe que les constatations matérielles « ont permis par ailleurs de retrouver sur les lieux et de mettre sous scellé des scies à métaux et un coupe-coupe qui ont probablement servi à la commission des faits ».

Le maître des poursuites de brandir des menaces: « Au regard de la gravité des faits, l’enquête sera traitée avec toute la diligence requise et la loi sera rigoureusement appliquée à l’encontre de toute personne impliquée d’une manière ou d’une autre ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.