Arrêté Ousmane Ngom: l’État perd devant LSDH et Amnesty

Arrêté Ousmane Ngom: l’État perd devant LSDH et Amnesty

Amnesty International Sénégal et la Ligue Sénégalaise des droits Humains viennent de remporter une bataille contre l’État devant la Cour de justice de la CEDEAO.

En effet le principal organe judiciaire de la communauté à tranche en faveur de ces organisations dans l’affaire concernant l’arrêté Ousmane Ngom.

Elle a confirmé avec cet arrêté l’État sénegalais violait les libertés de réunion, d’expression et de circulation.Toutefois l’instance a débouté les demandeurs sur réparation pécuniaire.La coura enjoint l’État de lui faire un rapport sur l’état d’exécution de la mesure dans un délai de 3mois.

Amnesty International Sénégal et la LSDH qui ont réagi à cette mesure, informent l’opinion nationale et internationale d’une face à face à la presse des qu’elles entreront en possession de la décision rendue par la Cour de justice de la CEDEAO.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.